KéKé, il faut faire une pause
J'aperçois l'ombre d'un bouchon
Buvons à tous les marathons
Chantons pour eux, cela s'impose
Mais il ne faut pas oublier
Ceux qui attendent en bord de route,
 
Qu’importe le temps, coûte que coûte,
Les supporteurs toujours dévoués.
Vive les KéKés, vive les copains,
Et vive les marathoniens !
Vive l’amitié, vive les copains
et vive les marathoniens !
Marathoniens ! Marathoniens !
 
Kéké ne perdons pas courage
oui le chemin est encore long
car pour finir un marathon
il vaut mieux parfois être sage
Y'en a même qui doivent s'accrocher
pour pouvoir rester sur la route
 
Qu’importe le temps, coûte que coûte,
Les supporteurs toujours dévoués.
Vive les KéKés, vive les copains,
Et vive les marathoniens !
Vive l’amitié, vive les copains
et vive les marathoniens !
Marathoniens ! Marathoniens !